L' Atelier de Biarritz

Une vie de bijoux, de fleurs… de décoration!

img_2577


Poster un commentaire

Le pouvoir d’une photo souvenir

Dans l’ombre ou la lumière?

L’#amour est un sentiment qui perturbe les relations humaines; ce n’est pas un scoop! La Politique aussi!!

Amoureuse, éclairée d’un halo subliminal qui m’avait fait pousser des ailes, je me  sentais plus intelligente, plus séduisante, enveloppée du regard  protecteur (que je croyais) tendre, passionnée de l’AUTRE,  de l’être que j’aimais…Comme illuminée d’une lumière bienveillante…Remarquable (au sens propre du terme), car remarquée, reconnue par celui qui me paraissait être LA personne la plus importante pour moi dans #Biarritz, dans ma vie! Lire la suite

Biarritz  conciergerie


Poster un commentaire

Un centenaire au sourire radieux!

Mi juillet j’avais fait la connaissance d’un Monsieur Extra-Ordinaire à #Biarritz!

Un très vieux Monsieur de 106 printemps… et demi (oui, car il est né  le 21 janvier 1910!).

Monsieur ‪#‎Vecchi‬ est le ‪#‎doyen‬ des ‪#‎Biarrots‬

Cette rencontre à été une belle rencontre!

En fait j’avais peur de ne pas être à la hauteur, car jamais je n’avais approché, pris soin, changé avec dignité une personne de cet age! Lire la suite


3 Commentaires

S’aimer, savoir prendre soin de soi…

Un parcours qui peut s’avérer difficile:  celui de s’accepter tel(le) que l’on est, de se soigner parfois, de se respecter toujours mais surtout de s’aimer au quotidien sans attendre que d’autres ne le fassent… mal !love yourself

En parcourant mon Facebook ce matin j’ai relu un très beau texte qui m’a redonner envie de me battre,  de m’aimer davantage, de faire acte de joie de vivre un peu plus souvent…Dans ce texte en provenance d’un blog: Mordre dans la vie   vous y trouverez , vous aussi sans aucun doute de belles lectures pour reprendre confiance, pour vous chouchouter un peu plus chaque jour.

Avant de vous le proposer à lire, aujourd’hui j’ai un aveu à vous faire. Je viens de mettre un nom sur des textes, informations autour d’une »maladie sournoise, car elle ne provoque pas de réelles douleurs physiques mais pire des troubles psychologiques, plus ou moins visibles, parfois difficilement décelables…Certains me rongeaient (depuis longtemps). Insidieusement ils allaient et venaient dans mon crane, au fil des saisons, de mes ennuis et y faisaient des dégâts provoqués sans doute par une hyper sensibilité du en grande partie par mon enfance, à mon environnement amicale, amoureux… à mes proches..mais surtout au monde difficile, parfois sans âme, souvent seule chacun chez soi…Et dans lequel nous vivons tous (plus ou moins  l’aise!) devenu « intolérant » à la vie!!!

Je parle évidemment de certains #Troubles Bipolaires. Lorsqu’on sait qu‘1% de la population mondiale en est atteinte, cela fait peur!

Les plus grands ne sont pas épargnés, au contraire, seul point positif dans cette découverte! Hommes et femmes admirés(es) des artistes comme Maryline Monroo, Marlon Brando des savants, chercheurs comme #Albert Einstein, écrivains, plus près de nous des hommes politique,  notre dernier président de la république …Tous ont été diagnostiqués, soignés (plus ou moins, parfois jamais!!), stabilisés pour faire disparaître leurs troubles .

Depuis la fin de mon adolescence, peut être même avant cette maladie m’habite, hante ma vie quotidienne,  trouble mes pensées, perturbe mes liens avec mes amis(e) mes compagnons, mes relations professionnelles…Bref elle m’a assez pourrit la vit!

Alors oui je revit à l’idée de lui « faire son sort »,  de l’évacuer de mon cerveau, lui si créatif, si joyeux de nature, si travailleur…pour que je puisse enfin VIVRE sereinement, heureuse!

trait de coeur

Alors lorsque j’ai lu ou plutôt relu ce très beau texte de Charlie Chaplin j’ai eu envie, besoin de vous le proposer à vous aussi qui me suivez depuis plus d’an an! Peut être parmi vous y a t-il des personnes touchés personnellement (ou un proche) qui comme moi ont des sauts d’humeur, des périodes de profondes tristesses, des envies de suicide… En attendant la phase d’excitation, la période joyeuse, créatrice (ou pire pour certains des périodes compulsives:  fièvre acheteuse, boulimie…bref la phase « maniaque » avant que le cycle ne replonge dans l’autre sens! Certaines fois de longues, très longues années après, d’où la difficulté d’être « diagnostiqué, soigné, guérit!

Je vous propose donc un beau texte d’amour dédié à soi même, sa quête première apprendre à se respecter, à s’accorder un peu de mansuétude, du respect…bref de l‘#amour!

Son titre augure déjà de la bienveillance que nous devrions tous nous distribuer, nous distiller chaque jour avant d’aimer autrui. Bonne lecture à vous tous

« Le jour où je me suis aimé pour vrai »

de Charlie Chaplin, lui même!!!

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de revivre le passé
et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent,
là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle…la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

Charlie Chaplin

CHARLIE chaplin


Enregistrer

Enregistrer

archi papier 5pg


2 Commentaires

Architecture de papier

Une exposition d’architecture, oui mais un peu particulière cependant car toute de papier vêtue, une agréable découverte à la médiathèque d’Anglet : l’Architecture de papier!

D’une simple feuille de papier blanc, de soie, parfois légèrement cartonnée… Au papier plus épais, la magie opère toujours. Des sensations de légèreté, d’infime précision, de transparence, de merveilleuse délicatesse, d’admiration bien sur… Le talent est partout!

archi papier 5pgUne vue bien célèbre de Stéphanie Beck

J’ai été fascinée par cette exposition,  cet ensemble de travaux d’artistes à la fois soignés, délicats et si parfaits, dégageant tant de savoirs-faire différents :  pliage, collage et découpage. Toutes les artistes, car sont essentiellement des femmes étonnantes qui habitent l’espace d’exposition, nous proposent d’admirer leurs œuvres à la fois poétiques, variées, légères, parfois immenses mais toujours infiniment délicates et décoratives.

Lire la suite

stopwondering


2 Commentaires

Lutter contre ou œuvrer pour ?  

J’apprécie énormément les Tribulations d’Elodie, éducatrice spécialisée dans la relation!

Une nouvelle fois,  j’en partage un de ses articles :

pour ou contreJe vous en souhaite une agréable lecture à vous tous!

 

« Lutter contre »… Lutter contre… Cette expression est de nos jours assez banale et fréquemment employée. Lutter contre la fatigue, lutter contre un mal de tête, l…

Source : Lutter contre ou œuvrer pour ?


 

bonheur-600x200


2 Commentaires

Bonheur

Le #bonheur?

Pour faire suite à mon post sur le téléfilm : « Après moi le bonheur« 

On en parle souvent!

On le recherche toujours!

On le trouve quelquefois!

Chacun d’entre nous en a sa propre définition, ses propres critères, ses attentes !

bonheur-600x200

Pour les uns c’est se construire une vie douce, en bonne santé,  confortable au sein d’un foyer uni avec une ribambelle d’enfants, courant dans tous les sens, des chiens et des chats ronronnant se réchauffant près d’un feu de cheminée. L’odeur d’une assiette de soupe faite ensemble, le parfum d’une confiture qui cuit doucement sur le feu ou d’un gâteau au chocolat tout chaud qui nous chatouille les narines!

Bref ce bonheur là est pour moi le reflet d’une vie à deux (quel qu’en soit le sexe); d’avancer main dans la main, de faire des projets à deux et de savoir affronter les aléas  de la vie (tristesse, maladie, mort…) ensemble!

maries de la mer

A l’inverse il y a ceux(celles) pour qui le bonheur c’est tout au contraire de vouloir conserver leur sacro-sainte liberté de vivre LEUR vie. Parfois une passion « de pratiquer leur art »   (artistes,  peintres, comédiens, politiciens…PAS TOUS mais nombreux sont » victimes » de ce trait de caractère!!!)  sans contrainte aucune,  dans une sincère impossibilité de pouvoir (ni vouloir) vous intégrer dans LEUR vie!  Tous les stratagèmes, alors seront mis en place pour vous en évincer, vous  vous dissuader, vous pousser en dehors de leur univers: placards pleins, débordants de trucs inutiles,  des discussions animées avec des inconnus même durant votre présence, ( car vous n’existez plus, il (elle) vous a oublié)  vous affliger  d’accusations perfides, injustes,  d’humiliations, afin de vous mettre en colère et … se donner bonne conscience)

Il (elle) veut la paix ou alors ne tolère qu’un minimum votre présence…En silence:) mais restant à sa disposition.  Il (elle) planifie SES envies, SES rencontres, SES balades,  SES achats… SEUL(e) surtout sans vous!

Bref, son bonheur à lui(elle) …c’est lui(elle),  ce n’est pas discutable!

IL(Elle) vous impose SA vie sans tenir compte de vous, de vos besoins, ou même de vos projets.  PAS de partage, de communion possible. Au début, à titre exceptionnel, oui. Une semaine, un mois, puis avec le temps… Quelques jours, quelques heures, quelques nuits… Puis vous devenez de trop.

Il(elle) a perdu la clef de son cœur!

coeur Lire la suite

IMG_20160305_173504


4 Commentaires

Aléatoires… Envoutement coloré!

Aléatoires.

Tel est le nom de l‘exposition!

Mais envoutement, le mot n’est ps trop fort pour tenter de vous exprimer le plaisir que j’ai ressenti à visiter à la crypte de l’église Ste Eugénie #Biarritz l’#exposition de Charles BILAS (du 5 au 28 mars 2016)

1457196370980

Quel plaisir aussi de converser avec cet homme souriant, modeste et charmant. D’une élégance un peu désuète  avec son nœud papillon vert si distingué! Après des études en architecture, dont il obtiendra le fameux DPLG, il se passionne vers la trentaine à l’Art, délaissant peu à peu son ancien métier.  Luttant contre sa première formation il tente comme il le dit lui-même de « restituer le geste de la main de l’Homme » à travers son art.

En arrivant samedi vers 16h, il parlait avec d’autres personnes, j’ai donc attendu mon tour en parcourant l’exposition de tableaux pour le rencontrer. Ainsi j’avais matière pour lui exprimer mon admiration et le plaisir que j’avais eu à regarder, de près, de très près parfois et aussi de loin… L’exposition retrace les 30  dernières années de recherches, d’essais au moyen de différentes techniques, médiums, supports…qu’il a utilisés dans son œuvre.

Il nomme ses premiers travaux avec poésie: « Oiseaux « 

Oiseaux

Au départ, le collage est presque grossier, sur papier brut dont il recouvre partiellement la surface t de peinture à l’huile, médium qu’il quittera vite pour des questions techniques; séchage trop lent pour lui, il lui préfère l’immédiateté de l’encre de chine pour pouvoir faire des superpositions, des collages.

Puis il crée sur différents supports, toujours sur des laies de #papier « pauvres » de récupération : papier journal, papier d’emballage... dont il conserve les quelques traces (écriture, déchirures) du vécu de sa surface…Impressions antérieures, qu’il froisse, maltraite le plus souvent pour leur donner une âme.

Différentes expériences, époques se succèdent. Lire la suite