L' Atelier de Biarritz

Une vie de bijoux, de fleurs… de décoration!


Poster un commentaire

Réapprendre à s’aimer…pour retrouver son chemin!

Tout un programme me direz vous!

En effet quelque soit son age, il y a des jours, des moments, des années…Ou la vie nous impose des accidents, des souffrances plus ou moins surmontables, en apparence!

La perte d’un enfant (fausse couche aussi).

Une maladie grave qui parfois vous isole, un temps … et ses suites possibles.

Une rupture amoureuse ou amicale douloureuse.

La perte d’un emploi et ses conséquences financières, un dépôt de bilan.

 Un burn out qui fait exploser votre vie professionnelle de couple aussi parfois !

Bien des périodes ou l’on peut être amené à douter de ses capacités, à perdre confiance en soi, dans son entourage… A ne plus s’aimer, se regarder sans amitié, sans douceur…comme son pire ennemi!

Pour un temps plus ou moins long selon l’estime que l’on se portait auparavant .  L’amour que l’on perçoit, ressent de sa famille, de ses amis(e)s, celui reçu au fil des ans mais surtout celui qui nous a ou non construit avec des bases plus ou moins solides durant notre petite enfance!

 Alors, on réagit différemment, on avance plus ou moins vite, plus ou moins droit, plus ou moins  bien selon les cicatrices passées, refermées ou non, selon les cartes fondatrices plus ou moins bien distribuées durant nos premières années.

L’amour, une richesse fabuleuse, un ciment bâtisseur composé: de tendresse, de caresses, de confiance, d’écoute qui nous ont été offert sans limite, transmis (ou non) par nos parents…Afin de nous construire  petit à petit solidement, tel un kern…

Ou un œuf parfait…(nul n’étant parfait…juste imparfait mais capable d’être heureux quand même) on peut aussi vivre en s’acceptant tel que nous sommes en vue des difficultés que nous aurons  inévitablement à affronter dans notre vie future.

C’est en effet tout petit, dans les 5 premières années que se construit  et que l’on développe son « estime de soi ».   Ces dans ces années précieuses que nous apprenons à « nous » faire confiance,  à écouter notre intuition, nos ressentis, notre cœur qui s’emballe, ou s’étiole, à croire dans notre force de rebondir devant l’échec, à renforcer notre pouvoir de réussir et à développer conforter nos qualités, nos spécificités…bref  à croire en nous!

Certes nos premières années demeurent essentielles pour SE construire, pour développer cette personne équilibrée qui sera peut- être, un jour, fragilisée au fil du temps. Un simple grain de sable, une paille en plus ou en moins,  ferons ou détruirons, notre construction mentale, psychique selon les acquis, les expériences, la confiance mise en nous, l’amour reçu durant ces premières années  de notre vie!

Et là nous ne sommes pas égaux!

Notre équilibre tant mental que physique, peut se jouer à très peu de choses. Un mot, un geste, un sourire..Un coup de fil au bon moment, une main tendue qu’on n’espérait ni n’attendait plus! Une rencontre improbable qui bouleverse notre quotidien, notre vie au bon moment….Parfois cela fait peur!  Mais l’envie de rebondir, encore, reviendra plus ou moins vite. L’envie, la nécessité de continuer à vivre, de refaire confiance ET surtout à se faire confiance, !

De nombreux sites, coach en tous genres vous enseignent ce que l’on a pas ou pas assez reçu  petit afin de réparer, conforter  ou construire de toute pièce cette force qu’est : l’estime de soi! 

 

Pour ma part, Christophe ANDRE (Psychologue à l’hopital Ste Anne de Paris) m’a aidé par ses nombreuses vidéos, ses livres font partie de mes lectures de chevet!  Il médite, écrit aussi !

Lui dit se dit « un laborieux » de son bonheur quotidien…Il sait donc de quoi il parle!! Et cela s’entend!

A lire et relire  souvent : Imparfait, libre et heureux!

 

Merci Monsieur, je suis une de vos fidèles!


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités


Poster un commentaire

Des motos et des vagues…in Biarritz

« Wheels and waves »

C’est le nom de l’évènement qui depuis 6 ans se déroule à #Biarritz, à l’initiative de Franck #Margerin, passionné de #moto et de surf!

 Il se déroulera du 14 au 18 juin inclus, pour cette seconde année,  autour de la cité de l’Océan à la sortie sud de la ville, ou le village est planté. Autrefois l’évènement avait lieu sur l’esplanade du phare, devenue trop petite!

Regroupant des passionnés de belles motos… de toutes sortes mais aussi des engins vintage, créé , modifié, customisé…  A ne  pas manquer ce magnifique documentaire en ligne jusqu’à fin juin, vous raconte la vie de 2 passionnés de mécaniques qu’ils recherchent, démontent, modifient et assemblent pour en faire des pièces  remarquables, personnalisées pour un pilote unique!

Bien sur  il y aura de superbes et bruyantes Harley Davidson, des BMW vombrissantes, des Honda… mais aussi de moins connu comme cette splendide Ducati rouge parvenue jusqu’à Biarritz mardi après midi en remorque! Sagement mais intimement enlacée dans ses liens, tout droit venue du Var, avec son propriétaire David.

Sa moto quasiment unique, un modèle rare, il n’en reste que 14 dans le monde!

Je fais partie de ces femmes qui aiment la moto, comme passagère, j’aime pouvoir regarder ce qui se passe autour de moi…trop étourdie aussi:)  Non pas que j’aime le bruit! Non. Mais j’adore le sentiment de liberté que ces machines puissantes nous procure. Ressentir le vent parfois frais, très frais même, l’hiver!  Au printemps, l’été pouvoir respirer les odeurs des champs fraîchement coupés, des sous bois…nulle ne peut le comprendre ni ressentir cela en voiture, même décapotable!

J’ai aussi, je dois le confesser de beaux et bons souvenirs, tous tendres à mon cœur, liés à des motards très « différents » en BMW,  Honda Varadero, et même de mythiques Harley Davidson!

Des voyages à travers la France à 2, serrés l’un contre l’autre… tant sous le soleil que sous une pluie battante! Le bonheur!

 

Mais je ne dois pas oublier la glisse présente au programme du « Wheels and Waves 2017 »  à l’honneur aussi de « vieilles » planches de #surf, appelées aussi #Longbord, des skates et tout l’univers festif, vestimentaire, musical qui gravite autour!

Des concerts sont prévus aussi pour que la fête soit parfaite, ainsi que des projections de films dans la Cité de l’Océan, des courses, des balades dans le Pays Basque, surtout espagnole, pour ceux, inscrits qui auront leur bolide sur place!

Voilà une belle semaine qui s’annonce à Biarritz!


http://www.arte.tv/fr/videos/051485-024-A/360-geo


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Poster un commentaire

Le Wax…Ses couleurs vives sont à la mode pour l’été!

Mais au fait, qu’est ce que le Wax?

Une fleur? En effet, dans mon univers précédent je l’utilisais souvent pour son délicat parfum et sa longue tenue en vase !Mais, aujourd’huinon ce n’est pas le thème de mon article. Le wax (cire en anglais) est aussi un tissu ciré, devenu hydrophobe, très coloré, aux motifs aussi variés que l’imagination puisse en créer, utilisé partout en Afrique. Très en vogue , sur tous les podiumsC’est aussi à la mode!!

Le Wax, ce « Tissu africain »  est sur tous les podiums !


De ce continent, si proche de nous je ne connais rien (juste un voyage époustouflant dans l’Atlas marocain) mais je me délecte et savoure des reportages, des films, des musiques variées, des cuisines savoureuses, des peuples joyeux aussi!  Étonnant …depuis petite fille ce continent m’attire comme un aimant!

Donc aujourd’hui, je souhaitais vous faire découvrir le blog d’une créatrice passionnée de ce tissu: le wax, qui à choisit de vivre à Biarritz .

 

Ce Tissu coloré africain : le Wax, une des bases des créations d’Avandjé. Cet été sera joyeux, coloré…africain!

Avandjé, est une superbe jeune femme noire souriante,  d’une trentaine d’années, douce et surtout très talentueuse dans de nombreux domaines.  Un si joli prénom, doux et chantant à mon oreille, mais puissant en caractère…Et surtout il lui va comme un gant!

Originaire du Gabon au cœur de L’Afrique noire, Avandjé, vient de Libreville, capitale et poumon culturel d’un pays où politiquement il demeure hélas difficile de vivre. Mais le Gabon c’est aussi une flore, une faune unique au monde, des forêts et des paysages superbes…  J’ai eu la chance de croiser sa route dans les années 2000, alors que j’avais encore ma boutique de fleurs au cœur de Biarritz.

Excellente cuisinière, bricoleuse hors paires, tant à la perceuse, la scie électrique que pour crée des décorations  ou des mets raffinés…Une nouvelle passion se révèle un jour pour ce textile de coton ayant reçu sur les deux faces un cirage qui le rends imperméable: le WAX.  Suite à la rencontre d’une voisine, amie gabonaise aussi, couturière, travaillant avec ce matériau magnifique, elle redécouvre ses couleurs, ses motifs quasiment illimités…l’aventure démarre!

Avandjé débute alors la fabrication de bijoux en pièces uniques, très mode, personnalisées au fil de ses rencontres, en utilisant ce tissu ethnique, ancestrales, aujourd’hui  redécouvert par l’Europe.

Perles rondes ou carrées, elles vont vite faire le tour de Biarritz!

Colliers, portes clefs, bijoux de sacs, bracelets…

Il ne vous reste qu’à lui passer votre commande! Sa créativité n’a pas de limite!

N’hésitez pas à lui écrire, à commenter son travail…c’est par ici:

http://avandje.com/me-contacter/

A bientôt!


 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Poster un commentaire

D’après E. NOLDE

Ceux qui me suivent savent que j’aime peindre à mes heures…perdues! Ou plus exactement lorsque je retrouve mon humeur créative, ou lorsque je suis heureuse aussi!

Certains artistes sont plus créatifs, malheureux!  C’est souvent une grande souffrance de créer aussi, surtout pour les perfectionniste, comme moi!! Surtout lorsqu’on a conscience que d’autres ont tellement le pinceau talentueux, la création facile! Mais s’il fallait attendre le génie, personne n’oserait! Alors parfois, je m’active! Et depuis plusieurs mois je m’y suis remise après plusieurs années sans oser toucher mes  tubes de couleurs!

Des croquis rapides, des aquarelles esquissées dans le jardin de la Médiathèque…

Lorsque ma chienne vaque, elle, à ses occupations! Tout à sa recherche de lézards qu’elle déniche entre 2 pierres…exerçant son flaire de chien de chasse bien nourri et endolori par un canapé trop moelleux!

Il me fallait occuper mon temps! Je lézarde aussi  à ma façon,  avec mes crayons  de couleurs, des pinceaux, quelques feuilles d’aquarelle.

Et voici donc le sujet de mon article!

Une « commande », un futur cadeau d’anniversaire pour un ami admirateur d’E NOLDE,  peintre expressionniste  allemand de la fin du XIXeme siècle .

Sa demande: Lui faire un tableau (en acrylique) dans l’esprit, le style de l’artiste qu’il aimait.

J’en fit une première version, qui fut plus tard re travaillé,  re modifié…

Ses couleurs éclairées,  et les nuages re travaillés…

 

Dernière version!

 En Avril, il est partit à Pau! Accroché ou non? Désormais le tableau ne m’appartiens plus!  Je vous en livre la dernière version.

Bientôt une suite? Sans doute!! Les paysages ne sont pas dans mes habitudes…plus à l’aise dans l’abstrait, bien que!!  Voir dans l’onglet « Angèle -Créations »

A bientôt,n’hésitez pas à me donner votre avis  en utilisant l’onglet « contact »!


 

Enregistrer

Enregistrer


Poster un commentaire

Mossoul, Alep, Tombouctou…

Près de deux sont passés hélas, rien n’a changé!

9_timbuktu_de_abderrahmane_sissako-_c__2014_les_films_du_worso__dune_vision

Le 14 janvier 2015, j’avais écrit un article dont le titre était :

« TIMBUKTU réalité ou fiction? »

Ce film césarisé à plusieurs titres m’avait émue profondément jusqu’aux larmes, je souhaite aujourd’hui le publier à nouveau, afin que ceux qui crois encore que les choses puissent changer, s’apaiser, ici ou ailleurs…agissent, votent  bientôt en toute conscience, se battent contre le sectarisme, car la haine n’apporte jamais rien de bien!

Ce n’était ni un résumé du film, ni le synopsis mais mon ressentis, juste des mots pour témoigner de mon émotion. J’écrivais donc ce qui suit:

  #CESAR 2015 #TIMBUKTU : bande annonce

11_timbuktu_de_abderrahmane_sissako-_c__2014_les_films_du_worso__dune_vision

 Merci Monsieur Abderrahmane Sissako d’avoir osé faire ce film si fort:  « #TIMBUKTU »  pour nous aider à ouvrir les yeux sur ce qui se passe encore aujourd’hui au Mali…Et ailleurs au Moyen Orient! Lire la suite


Poster un commentaire

Chet Baker

Depuis longtemps, trop longtemps, j’avais délaissé mon blog dédié à mes différents univers (en ligne), autour de mes nombreuses passions!

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de #Jazz et plus particulièrement de Chesney Henry Baker dit: #Chet Baker(1929/1988)

63e2805af47050df11261824ae8ddef2

Un, LE, trompettiste blanc !

Un musicien de jazz blanc? C’était déjà unique ou presque dans un monde ou LA norme était d’être né noir mais lorsqu’on jouait du Jazz aux États Unis dans les années 60, il était quasiment le seul !

Un son unique facilement reconnaissable, une voix presque fausse disaient les jaloux ou « confrères » comme Miles Davis lorsqu’il chante son  grand succès My Fanny Valentine

Un personnage attachant, atypique. Une vie traversée par des amours passionnées. Mais aussi des expériences pas toutes recommandables lorsque la panique s’empare de lui et que seule la drogue l’aide à entrer sur scène !

J’ai vu 2 films très différents qui retracent sa vie.

L’un à partir de reportages, un véritable documentaire sur, et avec Chet Baker lui-même, de 1987  : Let’s Get Lost. Un film où l’on découvre Le vrai Chet Baker vivant. Jeune puis vieux, lumineux et fragile à la fois, gamin, insouciant et mystérieux aussi!

lets_get_lost_

L’autre est un film plus récent (sortie en France en janvier 2017), nominé au Festival du film américain de Deauville en 2016 : Born to be blue. Un film au synopsis romancé qui nous dévoile une partie de sa vie avant son départ pour l’Europe et Amsterdam où il finira sa vie ! Y transpire ses peurs d’être en haut de l’affiche durant toute sa vie, son malaise vis-à-vis de son père qui avant lui taquina, lui aussi brillamment la trompette. Sa dépendance à l’héroïne et à la cocaïne aussi!born-to-be-blue

 Carmen Ejogo superbe comédienne, passionnée, rayonnante, incarne Jane, la femme de Chet Baker durant sa vie de galère américaine. Ethan Hawke, lui nous campe un Chet Baker très crédible à la trompette!

Mais rien ne remplace le vrai!

76b28ee166656160b37f86825080a762

Il me fallait vous faire découvrir aussi Le Chet Baker à la fin de sa vie, toujours aussi touché par la grace ! J’adore ! Je vous souhaite à vous aussi de vous rapprocher des anges!

Chet Baker Live in Holland 1975 

Je finirais en vous encourageant à visiter ce site (en anglais) sur cet artiste immense: The Prince of Jazz . Vous y découvrirez une biographie et une liste de titres de ses plus grands succès!


Enregistrer


5 Commentaires

Buffet, prénom Bernard, un peintre mal connu!

Comme tout le monde, enfin de ceux qui apprécie la peinture contemporaine, je croyais connaître l’œuvre de #Bernard Buffet. Mais le superbe et très complet documentaire du réalisateur Stéphane Ghez sur Arte  m’a prouvé le contraire!

la-chute-et-la-renaissance-de-bernard-buffet

Arte: »À partir d’archives rares, le film pénètre en profondeur l’œuvre du peintre – aujourd’hui revisitée –, dévoilant, au fil des toiles, sa puissance et sa cohérence. Surtout, il dessine un portrait tout en finesse de Bernard Buffet, à travers l’émouvant témoignage de Pierre Bergé, son premier amour, et celui de son fils Nicolas. »

Né au début du siècle, Bernard Buffet fut un des #peintres les plus connu, aimé, banni, et aujourd’hui un peu oublié!

Nous avons tous en tête ses paysages très graphiques de Notre Dame, des ponts et autres vues de Paris.bernard-buffet-paris-la-cite

Mais connaissons nous ses petits ports, ses arbres, ses maisons de campagnes… Lire la suite