L' Atelier de Biarritz

Une vie de bijoux, de fleurs… de décoration!

Bonheur

2 Commentaires

Le #bonheur?

Pour faire suite à mon post sur le téléfilm : « Après moi le bonheur« 

On en parle souvent!

On le recherche toujours!

On le trouve quelquefois!

Chacun d’entre nous en a sa propre définition, ses propres critères, ses attentes !

bonheur-600x200

Pour les uns c’est se construire une vie douce, en bonne santé,  confortable au sein d’un foyer uni avec une ribambelle d’enfants, courant dans tous les sens, des chiens et des chats ronronnant se réchauffant près d’un feu de cheminée. L’odeur d’une assiette de soupe faite ensemble, le parfum d’une confiture qui cuit doucement sur le feu ou d’un gâteau au chocolat tout chaud qui nous chatouille les narines!

Bref ce bonheur là est pour moi le reflet d’une vie à deux (quel qu’en soit le sexe); d’avancer main dans la main, de faire des projets à deux et de savoir affronter les aléas  de la vie (tristesse, maladie, mort…) ensemble!

maries de la mer

A l’inverse il y a ceux(celles) pour qui le bonheur c’est tout au contraire de vouloir conserver leur sacro-sainte liberté de vivre LEUR vie. Parfois une passion « de pratiquer leur art »   (artistes,  peintres, comédiens, politiciens…PAS TOUS mais nombreux sont » victimes » de ce trait de caractère!!!)  sans contrainte aucune,  dans une sincère impossibilité de pouvoir (ni vouloir) vous intégrer dans LEUR vie!  Tous les stratagèmes, alors seront mis en place pour vous en évincer, vous  vous dissuader, vous pousser en dehors de leur univers: placards pleins, débordants de trucs inutiles,  des discussions animées avec des inconnus même durant votre présence, ( car vous n’existez plus, il (elle) vous a oublié)  vous affliger  d’accusations perfides, injustes,  d’humiliations, afin de vous mettre en colère et … se donner bonne conscience)

Il (elle) veut la paix ou alors ne tolère qu’un minimum votre présence…En silence:) mais restant à sa disposition.  Il (elle) planifie SES envies, SES rencontres, SES balades,  SES achats… SEUL(e) surtout sans vous!

Bref, son bonheur à lui(elle) …c’est lui(elle),  ce n’est pas discutable!

IL(Elle) vous impose SA vie sans tenir compte de vous, de vos besoins, ou même de vos projets.  PAS de partage, de communion possible. Au début, à titre exceptionnel, oui. Une semaine, un mois, puis avec le temps… Quelques jours, quelques heures, quelques nuits… Puis vous devenez de trop.

Il(elle) a perdu la clef de son cœur!

coeur

C’est l’archétype de l’égoïste (à tout age) même si nous devons le(la)respecter, pas de projet en commun possible, pour celui qui est différent de lui (d’elle), qui ne fonctionne pas comme lui (elle) tout au plus de l’amitié, ou dans le travail et encore, il (elle) fait partie de ces personnes qui font de la rétention d’informations afin de rester seul(e),ou pire d’avoir toujours un coup d’avance, sur vous!!)  Il (elle) vous utilise, avec habileté pour que SA vie, ses désirs à lui (elle)soit satisfaisante ou même se valoriser.

PAS de projets communs possibles, pas d’AMOUR envisageable,  il(ELLE) s’aime souvent beaucoup, de trop  pour regarder ailleurs, pour vous faire une vraie place dans sa vie! Ou quelques heures le temps de regonfler son égo, d’enrichir son tableau de chasse ou parce qu’il(elle) a un trou à occuper dans son emploi du temps!

Vous persistez, vous espérer? Attention aux: brulures, souffrances, déceptions et même parfois humiliations… Toutes ces émotions, seront probablement au rendez vous! Vous êtes prévenu.

C’est en tout cas la personne que je fuirai le plus désormais… moi!  Cœur fragile, sensible, généreux, abstenez vous, vous en perdriez vos amis(es),  votre âme jour après jour, votre joie, votre créativité, peu à peu..la vie peut être!

Valentine tree, love,

 Et si le « #bonheur » était un véritable sacerdoce !  Mais oui, pour certains qui ont choisi un travail, un but de recherche, de diffusion de connaissances… Rapporter au monde dit civilisé, les travers de celui -ci,l’ informer, le prévenir des dangers imminents, en parcourant la planète dans des conditions souvent inconfortables des mois, des années entières, pour nous informer, raconter, filmer… Ce sont les journalistes, reporters, médecins, scientifiques ou photographes, navigateurs témoins de leur temps!!  

02 mer Egée

Une dernière façon de rechercher le bonheur sont des hommes et femmes rares, humbles en vivant à l’écart du monde. Prier ou même parfois de méditer au sommet d’une montagne et parfois de se taire fait partie de leur pratique quotidienne! Leur but pour atteindre le Bonheur.  Quelques uns vivent, enfermés entre 4 murs (moines, bonzes, trappistes, carmélites…) certains d’entre eux préfèreront donner leur vie pour soigner les malades atteint de maladies graves, handicapantes, voir destructrices (lépreux), pour assister les plus faibles, les déshérités des favelas ou autres lieux de vie en marge de nos sociétés modernes ou au fin fond de l’Inde ou d’Afrique (religieuses, bénévoles d’Organisation non gouvernementales…) Les plus communicants ou instruits vont par delà de leurs contrées pour apporter « la bonne parole », bien être, sérénité, apaisement à leurs amis(e)s, frères et sœurs…sans distinction de race ou de condition  financière comme l’illustre moine bouddhiste Matthieu RICARD  porte parole du Daily Lama.

matthieu ricard

Bref de nombreuse façons de rechercher son « bonheur » de le trouver, de le vivre aussi! Toutes sont respectables…Chacun doit , peut y trouver la sienne!

ET l’argent… Est-il  synonyme de #bonheur?

Sans doute il en a l’apparence, la brillance pour la majorité les gens. Mais ce bien cela « le bonheur » ? Mirage peut être, car il nous apparait indispensable sous nos latitudes,  c’est un lien qui nous  enchaine! Alors qu’au fin fond de l’Afrique ou de l’Amazonie il n’existe pas…encore!

cordon argenté

…Certes, il y contribue peut être en partie, sous nos climats, dans nos pays dit modernes ou tout a un prix, une valeur marchande(même le bonheur tente de se monnayer: site internet par exemple) mais l’apporte -t-il vraiment?

Dans certains milieux dits favorisés est-on plus heureux que chez certains « pauvres » ?

Convoitise, besoin de paraître, de montrer, de se montrer…L’argent n’est-il pas un facteur déclenchant de créer de nouveaux besoins, de nous rendre au contraire malheureux? Dans certaines ethnies « peu » développés, avez-vous remarqué comme les enfants sont beaux, souriants, jouant avec presque rien de longues heures!

enfants

Le bonheur n’est-il pas aussi chez eux plus quotidien que chez nous, qui manquons toujours de quelque chose !Du dernier I phone,  l’application à la mode, la paire de skis tout nouveaux, un jean griffé truc ou machin …du foie gras pour Noël sans qui cette fête ne peut être une période réussit!

Le bonheur est-il à ce prix? Synonyme d’argent, de dépenses indécentes! Pour ma part je ne le crois pas! A y regarder de près je pense même que parfois le bonheur c’est avoir l’essentiel: un toit, de quoi se nourrir sainement, être en bonne santé et un être aimé…

Le bonheur, c’est pour moi la joie simple d’avoir envie et être capable de donner de son temps, de partager  avec son cœur un petit bout de fromage sur un banc avec un morceau de pain, dans un rayon de soleil même entre 2 nuages mais les yeux dans les yeux MAIS pas en regardant la TV ou en lisant ses mails ou pire en répondant au téléphone!

C’est aussi et surtout

Etre en capacité d’aimer davantage les gens comme ils sont, sans vouloir les changer.

Etre en capacité de savoir se priver pour donner à l’autre, pour lui faire plaisir.

Être  en capacité d’offrir une vraie place dans son cœur, dans sa vie, dans son univers… en sachant faire confiance, en respectant ses différences, ses vrais besoins… sans lui imposer ses propres choix, décisions…Sans tenter de lui procurer un  « bonheur » factice, sans tenter de l’acheter. Lui donner simplement de l’amour , de son temps… ET en lui disant simplement qu’on l’ aime!

chevalCHIEN ET CHAT

 Le bonheur comme un vrai câlin…sans but!  Notre part animal, reptilienne ! Ne l’oublions pas !

amour de chat

Aujourd’hui sites, magazines, revues de toutes sortes s’emparent du thème régulièrement, véritable « marronnier » qui fait vendre!  Tentant de nous en expliquer les rouages, les attitudes, les méthodes, les chemins pour y parvenir!

Il semble donc que le #bonheur soit difficile à trouver dans notre monde agité… à moins qu’il ne soit si près que peu d’entre nous, n’ose le voir… ont peur…Peur d’y prendre gout, peut être. Courage, fuyons!!

Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve!

De nombreux écrivains, philosophes, psychanalystes ont tant écrit sur le sujet, j’ai hésité à aborder moi même ce vaste et complexe sujet! J’espère ne pas vous avoir ennuyé.

Je vous souhaite à vous tous qui avez eu la gentillesse de me lire jusqu’à la fin, de trouver le vrai bonheur, ou plutôt celui qui vous convient , à vous!

Land'Art

SUITE à mon article, un « ami »très bien renseigné, m’a fait parvenir ce qui suit et je vous en fait tous profiter.

C’est en 2012 que les Nations Unies ont fait du 20 mars la Journée internationale du bonheur, une façon de reconnaître le bonheur comme un objectif fondamental universel et d’impliquer les organismes publics et les individus dans cette quête. Le sujet ne cesse de fasciner les chercheurs. Tous veulent apporter un élément de réponse à la même  question : « Qu’est-ce qui fait le bonheur? ». Certains de leurs résultats les plus récents peuvent paraître surprenants.

Une affaire de biologie ?

Certains chercheurs avancent que le bonheur pourrait être une question de gênes. Après avoir étudié plusieurs pays du monde, une équipe de la Varna University of Management (Bulgarie) a observé une corrélation entre un bonheur accru et une haute prévalence de l’allèle A — variant génétique empêchant la dégradation de l’anandamide, une substance naturelle qui accroît les plaisirs sensoriels et diminue la douleur. Cette forte prévalence a été observée au Mexique, en Colombie, au Venezuela en Équateur, au Ghana et au Nigeria, des pays dans lesquels, en dépit de la violence, les personnes interrogées se déclarent heureuses. En Irak, en Jordanie, à Hong Kong, en Chine, en Thaïlande et à Taïwan, la prévalence de cet allèle A est faible. Les personnes se jugeant heureuses y sont moins nombreuses.

Des chercheurs de l’université de Kyoto au Japon ont découvert l’année dernière que ceux qui se sentent plus intensément heureux disposent de plus de matière grise dans la région précunéus du cerveau. Plusieurs études ont démontré qu’on pouvait accroître le volume de cette matière grise en pratiquant la méditation.

Dépenser du temps et non de l’argent

Une étude publiée cette année dans la revue Developmental Psychology a remis en cause l’idée d’une crise de la quarantaine. Menées sur 25 ans par les chercheurs de l’Université d’Alberta (Canada), les recherches ont permis d’observer que le bonheur grandissait avec l’âge et qu’il ne décroissait pas autour de la quarantaine.

Par ailleurs, et peut-être sans surprise, une équipe de chercheurs de l’université de Colombie britannique (États-Unis) a confirmé au mois de janvier que ceux qui accordaient la priorité au temps et non à l’argent déclaraient être plus heureux. Ces personnes utilisent leur temps libre pour entreprendre des activités pleines de sens comme le bénévolat pour des œuvres de charité, et cela augmente leur bonheur.

Les réseaux sociaux favorisent-ils le mal être ? 

Une étude de 2015 mené par le Happiness Research Institute danois avance que Facebook pourrait rendre malheureux. Après une semaine passée à l’écart du réseau social, les participants ont rapporté être plus satisfait de leur vie. Selon les chercheurs, les utilisateurs Facebook seraient à 39% plus susceptibles de se sentir malheureux que les non-inscrits.

Vous pouvez me laissez un commentaire ici ou à : latelierdebiarritz@gmail.com

Si certains souhaitent les coordonnées de cet ami « heureux » je me ferais un plaisir en MP de vous en faire parvenir l’adresse!

ou me contacter Via Skype: madobtz

Publicités

Auteur : Latelier de Biarritz

Curieuse dans de nombreux domaines, un peu touche à tout j'ai été artisan fleuriste durant plus de 30ans, puis animatrice pour les petits et grands. Reconverti dans l'économie sociale et solidaire, je propose aujourd'hui des services conciergerie de proximité depuis début 2016.

2 réflexions sur “Bonheur

  1. Patience ma belle, le moment venu le bonheur que tu espères entrera dans ta vie, pour chacun de nous, l’univers a un plan ! bizz

    ________________________________

  2. Quel beau message, accompagné de photos si douces, si belles qu’on aime s’y attarder.
    On a l’instinct du bonheur, je crois, quelque chose comme un instinct de conservation, car, même dans les épreuves, on peut trouver un petit bonheur, par exemple le regard confiant d’un petit chat – ou chien…
    Un grand merci – pour cette pause paisible et enrichissante 🙂