L' Atelier de Biarritz

Une vie de bijoux, de fleurs… de décoration!

Retour à la terre ! (2)

Poster un commentaire

Cette terre argileuse j’ai eu envie, besoin de m’en rapprocher à nouveau, comme une thérapie, comme d’une amie qui admettrait de supporter ma colère, mes peurs, m’obligerait à accepter mes doutes, mes questionnements…mes remords aussi! Mais qui m’aiderait à mieux apprivoiser, supporter,  à me consoler de mes angoisses, de mes détresses présentes ou passées. M’encourageant parfois dans mes efforts pour grandir, pour m’apaiser et trouver des forces nouvelles en moi!

L’Afrique est presque toujours au cœur de mes choix de travail…Berceau de l’humanité, de certaines réponses aussi? Peut être!! Sans vraiment la connaitre j’en aime ses paysages, ses couleurs, ses musiques, ses cuisines et différentes personnes chères à mon cœur dont j’ai eu la chance de croiser le chemin!

Sculpture d’une des deux statuettes,  elles sont reliées par une chaine réalisée en bois, offerte aux mariés dans certaines tribus africaines, la mienne est bien entendu en terre (modèle réalisé en 1996).

OUI, mon plaisir d’en toucher la matière, reste intacte vingt ans après. A la fois souple, si solide et si fragile lorsqu’elle n’est pas cuite.  D’une texture ferme,  très dure lorsqu’elle est froide et sèche mais si douce une fois réchauffée dans la paume de la main,  caressée sous les doigts.

Mon besoin de la malaxer à pleine main, d’en sentir la résistance , de la sentir se laisser apprivoiser peu à peu, abandonner, triturer… taper, pour perdre ses contours et renaître sous une autre forme, mon plaisir  est toujours là.

Idéale pour canaliser mes colères,  pour laisser vagabonder mon esprit…Des instants proches d’une forme de méditation!

Elle m’autorise sans danger, elle, d’être découpée par mes ébauchoirs en buis, se laissant meurtrir, emboutir, déchirer par des mirettes tranchantes, mais aussi caressée du bout de mes doigts qui alors se font plus tendres ou plus fermes afin de la dompter…A moins que ce soit elle qui me guide, une fois encore, vers un autre moi même, une nouvelle  forme de vie!

Nouveau  projet de travail donc dans une argile blanche, cette fois! Toujours d’inspiration tribale mais dont je ne connais pas l’origine! L’Afrique ou la Polynésie peut être? Austère! Animal, humaine?

Pour l’instant j’en cherche la forme, MA FORME, et sa taille définitive. Je ne souhaite pas la copier, juste m’en inspirer! Première ébauche  à la fin du premier atelier.

Même si l’esprit y est, elle ne me plait qu’à moitié…

Seconde séance…Une semaine plus tard, je l’ai détruite! Un moment de « solitude » finalement elle n’était pas si mal!

 Le pain ainsi reformé, amalgamé, à été  tapé, trituré, tapé une fois encore, et encore jusqu’à ce qu’il ne forme qu’un boudin d’une dimension qui puisse me convenir, me permettre une reconstruction possible !

Tout est à recommencer, à repenser, il me faut y réfléchir… En l’état qu’elle était vilaine, un peu comme mon esprit du moment!  Reflet de mon âme?  Peut-être!

Alors je vais choisir un modèle plus souriant, plus « tendre ». En y pensant chez moi, en suivant le MOOC sur l’art des XX et XXI siècles j’ai redécouvert les sculptures et surtout l’artiste Brancusi. J’adore!!!

Ce sera « le Baiser »mon nouveau modelage en terre blanche comme de la pierre!  Dans l’esprit d’une de ses nombreuses copies.Plus ou moins dessiné, creusé, en relief…j’aime bien celle ci.

Mais mon guide bienveillant me dit que la pratique du modelage, la maîtrise demande un peu de temps ! Et oui, comme dans la vie!

Alors il va me falloir un peu de patience, d’humilité pour lui donner VIE, à elle aussi!  Admettre qu’elle ne pourra « être » qu’au bout d’un certain temps, combien de séances? Qu’il lui  faudra la faire naître,ELLE aussi d’un bloc sous une autre forme, plus harmonieuse, mieux proportionnée, plus équilibrée… Peut être après un travail de deuil, d’abandon, de résilience, de reconstruction…Une renaissance !

Et surtout…Ne plus pas oublier LA REGLE:  « Du général vers le précis » un vrai défi pour moi qui inverse constamment ce principe de base dans tout ce que je fais quotidiennement!

La terre me donne  une bonne leçon …de patience, de vie!

Suite au prochain atelier

A bientôt!


 

Publicités

Auteur : Latelier de Biarritz

Curieuse dans de nombreux domaines, un peu touche à tout j'ai été artisan fleuriste durant plus de 30ans, puis animatrice pour les petits et grands. Reconverti dans l'économie sociale et solidaire, je propose aujourd'hui des services conciergerie de proximité depuis début 2016.

Merci pour votre intérêt et votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s