L' Atelier de Biarritz

Une vie de bijoux, de fleurs… de décoration!


Poster un commentaire

Mossoul, Alep, Tombouctou…

Près de deux sont passés hélas, rien n’a changé!

9_timbuktu_de_abderrahmane_sissako-_c__2014_les_films_du_worso__dune_vision

Le 14 janvier 2015, j’avais écrit un article dont le titre était :

« TIMBUKTU réalité ou fiction? »

Ce film césarisé à plusieurs titres m’avait émue profondément jusqu’aux larmes, je souhaite aujourd’hui le publier à nouveau, afin que ceux qui crois encore que les choses puissent changer, s’apaiser, ici ou ailleurs…agissent, votent  bientôt en toute conscience, se battent contre le sectarisme, car la haine n’apporte jamais rien de bien!

Ce n’était ni un résumé du film, ni le synopsis mais mon ressentis, juste des mots pour témoigner de mon émotion. J’écrivais donc ce qui suit:

  #CESAR 2015 #TIMBUKTU : bande annonce

11_timbuktu_de_abderrahmane_sissako-_c__2014_les_films_du_worso__dune_vision

 Merci Monsieur Abderrahmane Sissako d’avoir osé faire ce film si fort:  « #TIMBUKTU »  pour nous aider à ouvrir les yeux sur ce qui se passe encore aujourd’hui au Mali…Et ailleurs au Moyen Orient! Lire la suite

Publicités


Poster un commentaire

Chet Baker

Depuis longtemps, trop longtemps, j’avais délaissé mon blog dédié à mes différents univers (en ligne), autour de mes nombreuses passions!

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de #Jazz et plus particulièrement de Chesney Henry Baker dit: #Chet Baker(1929/1988)

63e2805af47050df11261824ae8ddef2

Un, LE, trompettiste blanc !

Un musicien de jazz blanc? C’était déjà unique ou presque dans un monde ou LA norme était d’être né noir mais lorsqu’on jouait du Jazz aux États Unis dans les années 60, il était quasiment le seul !

Un son unique facilement reconnaissable, une voix presque fausse disaient les jaloux ou « confrères » comme Miles Davis lorsqu’il chante son  grand succès My Fanny Valentine

Un personnage attachant, atypique. Une vie traversée par des amours passionnées. Mais aussi des expériences pas toutes recommandables lorsque la panique s’empare de lui et que seule la drogue l’aide à entrer sur scène !

J’ai vu 2 films très différents qui retracent sa vie.

L’un à partir de reportages, un véritable documentaire sur, et avec Chet Baker lui-même, de 1987  : Let’s Get Lost. Un film où l’on découvre Le vrai Chet Baker vivant. Jeune puis vieux, lumineux et fragile à la fois, gamin, insouciant et mystérieux aussi!

lets_get_lost_

L’autre est un film plus récent (sortie en France en janvier 2017), nominé au Festival du film américain de Deauville en 2016 : Born to be blue. Un film au synopsis romancé qui nous dévoile une partie de sa vie avant son départ pour l’Europe et Amsterdam où il finira sa vie ! Y transpire ses peurs d’être en haut de l’affiche durant toute sa vie, son malaise vis-à-vis de son père qui avant lui taquina, lui aussi brillamment la trompette. Sa dépendance à l’héroïne et à la cocaïne aussi!born-to-be-blue

 Carmen Ejogo superbe comédienne, passionnée, rayonnante, incarne Jane, la femme de Chet Baker durant sa vie de galère américaine. Ethan Hawke, lui nous campe un Chet Baker très crédible à la trompette!

Mais rien ne remplace le vrai!

76b28ee166656160b37f86825080a762

Il me fallait vous faire découvrir aussi Le Chet Baker à la fin de sa vie, toujours aussi touché par la grace ! J’adore ! Je vous souhaite à vous aussi de vous rapprocher des anges!

Chet Baker Live in Holland 1975 

Je finirais en vous encourageant à visiter ce site (en anglais) sur cet artiste immense: The Prince of Jazz . Vous y découvrirez une biographie et une liste de titres de ses plus grands succès!


Enregistrer


5 Commentaires

Buffet, prénom Bernard, un peintre mal connu!

Comme tout le monde, enfin de ceux qui apprécie la peinture contemporaine, je croyais connaître l’œuvre de #Bernard Buffet. Mais le superbe et très complet documentaire du réalisateur Stéphane Ghez sur Arte  m’a prouvé le contraire!

la-chute-et-la-renaissance-de-bernard-buffet

Arte: »À partir d’archives rares, le film pénètre en profondeur l’œuvre du peintre – aujourd’hui revisitée –, dévoilant, au fil des toiles, sa puissance et sa cohérence. Surtout, il dessine un portrait tout en finesse de Bernard Buffet, à travers l’émouvant témoignage de Pierre Bergé, son premier amour, et celui de son fils Nicolas. »

Né au début du siècle, Bernard Buffet fut un des #peintres les plus connu, aimé, banni, et aujourd’hui un peu oublié!

Nous avons tous en tête ses paysages très graphiques de Notre Dame, des ponts et autres vues de Paris.bernard-buffet-paris-la-cite

Mais connaissons nous ses petits ports, ses arbres, ses maisons de campagnes… Lire la suite


Cadeau d’invités recette en Pot Masson

La cuisine, la gourmandise, les bons produits ne sont pas l’apanage de la France, nos amis canadiens ont de belles recettes à nous offrir aussi:) Merci Brigitte de « Maison d’Evelyne ». Si vous passez par Montréal, n’hésitez pas, faites y un détour!!

Maison d' Evelyne

Le pot Masson est à l’honneur depuis quelque temps et il est utilisé de bien des manières. Toutes plus sympathiques les unes que les autres. J’adore l’idée d’un cadeau d’invité fait maison.

Il est certain qu’il faut avoir le temps et l’envie, mais cela donne toujours un résultat très apprécié par vos invités qui ainsi se sentent priviliégiés.

Je voudrais vous proposer quelques recettes rapides qui ont largement fait leurs preuves.

  • La première est une recette très aimée  que je fais souvent à la Maison d’Évelyne pour les occasions impromptues. Je modifie la recette de base du sirop en remplacant une partie du sucre par du sirop d’érable, après tout on est au pays de l’érable, et je mets plus volontier une essence de rhum, pour ne pas géner ceux qui ne veulent pas consommer d’alcool. Au moment de le servir, à la demande, on peut toujours l’arroser  d’un bon rhum. Vous pouvez…

View original post 637 mots de plus


Mes réalisateurs méconnus, Ken Loach et les autres!

Ken Loach , Lars Van Triers, Eric Rhomer, Liv Ullman et la liste est longue!

Curieuse de nature, gourmande, généreuse, attentionnée je le crois aussi, je revis, après de longs mois de brume.  Suite à des échanges amicaux, je découvre un appétit nouveau pour le 5° art et certains réalisateurs que je connais si mal! Mais que d’œuvres à découvrir… A déguster, à digérer parfois tant elles sont riches d’enseignements. Je ne risque plus d’avoir faim!

Merci à celui qui m’initie avec bienveillance et guide mes pas (il se reconnaîtra).

Chapitre 1° : Ken Loach

Découverte de l’univers de Ken Loach, de ses univers, tant l’homme est attentif à tout ce qui se passe  autour de lui et ou l’humain reste au centre de ses choix! Ce réalisateur anglais, élégant souriant, à l’écoute du monde qui l’entoure et de tout ceux avec lesquels il choisit de travailler.  Oui j’ai été séduite par l’homme d’abord.  Puis conquise par le réalisateur, après avoir vu les petites vidéos sur Arte sur La méthode Ken Loach ou il nous explique sa façon de VOIR  le film avant de l’avoir commencé!

Hier soir au cinéma Le Royal de #Biarritz :

« Moi, Daniel Blake! »

moi-daniel-blake Lire la suite


3 Commentaires

S’aimer, savoir prendre soin de soi…

Un parcours qui peut s’avérer difficile:  celui de s’accepter tel(le) que l’on est, de se soigner parfois, de se respecter toujours mais surtout de s’aimer au quotidien sans attendre que d’autres ne le fassent… mal !

love yourself

En parcourant mon Facebook ce matin j’ai relu un très beau texte qui m’a redonner envie de me battre,  de m’aimer davantage, de faire acte de joie de vivre un peu plus souvent…Dans ce texte en provenance d’un blog: Mordre dans la vie   vous y trouverez , vous aussi sans aucun doute de belles lectures pour reprendre confiance, pour vous chouchouter un peu plus chaque jour.

Je vous propose donc un beau texte d’amour, de Charlie Chaplin dédié à soi même, à sa quête première: apprendre à se respecter, à s’accorder un peu de mansuétude, du respect…bref de l‘#amour !

trait de coeur

Son titre augure déjà de la bienveillance que nous devrions tous nous distribuer, nous distiller chaque jour avant d’aimer autrui. Bonne lecture à vous tous.

« Le jour où je me suis aimé pour vrai »

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai cessé de revivre le passé
et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent,
là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle…la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

Charlie Chaplin

CHARLIE chaplin


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


2 Commentaires

Architecture de papier

Une exposition d’architecture, oui mais un peu particulière cependant car toute de papier vêtue, une agréable découverte à la médiathèque d’Anglet : l’Architecture de papier!

D’une simple feuille de papier blanc, de soie, parfois légèrement cartonnée… Au papier plus épais, la magie opère toujours. Des sensations de légèreté, d’infime précision, de transparence, de merveilleuse délicatesse, d’admiration bien sur… Le talent est partout!

archi papier 5pgUne vue bien célèbre de Stéphanie Beck

J’ai été fascinée par cette exposition,  cet ensemble de travaux d’artistes à la fois soignés, délicats et si parfaits, dégageant tant de savoirs-faire différents :  pliage, collage et découpage. Toutes les artistes, car sont essentiellement des femmes étonnantes qui habitent l’espace d’exposition, nous proposent d’admirer leurs œuvres à la fois poétiques, variées, légères, parfois immenses mais toujours infiniment délicates et décoratives.

Lire la suite