L'Atelier de Biarritz

Véronique, Créatrice d'émotions florales. Fleuriste freelance pour "LES FLEURS BUISSONNIERES"

Kokédama


Fouillis créatif!

Chacun sa façon de concevoir, de définir, de voir, de vivre, ce que l’on nomme: le « fouillis »!

Les jardiniers connaissent bien ce terme de « fouillis » presque assimilé à de la friche, lorsqu’on parle de «  Jardin à l’anglaise « qui semblent être laissés constamment dans un apparent désordre,en réalité c’est son ordre, chacune des plantes y trouve son petit coin , à son rythme, selon son envie ou pas de grimper plus haut, de ramper, de conquérir ou pas un nouvel espace!

Jardin fouillis angalis
Jardin Anglais

Effectivement à l’opposé totale d’un jardin dit : »à la Française. »

Jardin bien rangé, bien taillé dit  A la française
Tout est en ligne, rien de dépasse!

Les grands créatifs, les artistes, les écrivains… n’ont pas pour habitude de passer du temps à ranger, au contraire! Un écrivain à qui on penserait rendre service en rangeant son bureau deviendrait sans doute hystérique. Ses feuilles, ses morceaux de papiers, ses petites notes déposées sur sa table de travail, sont posés dans un tas précis qui ne peut être modifié sans remettre en cause le fil des idées de l’auteur. C’est son ordre à lui!

Le fouillis, le désordre, le bazar, pour certain cela parait insurmontable à vivre! Pour d’autres pas de créativité sans un certain désordre…Mais bien organisé! Chaque chose est retrouvée (plus ou moins ) rapidement c’est vrai! Chaque livre, chaque vêtement « classé » dans un ordre qui nous est propre…Et pour la majorité des personnes frappées par cette « désorganisation » perpétuelle , il n’en peut être autrement…c’est notre rangement à nous !

Un désordre n’est parfois qu’apparent.. l’artiste qui à peint ce triptyque à soigneusement déterminé l’emplacement de chaque petit monstre.

Je crois bien être de celles qui passent leur vie à « ranger » sans doute une répercussion de mon éducation, j’ai lutté longtemps avant de trouver un juste équilibre! Mais avec des idées peins la tête, tout peut servir et doit rester plus ou moins à portée de vue. Il y encore de la place dans mon désordre ambiant…. La maison reste vivante, les meubles, les objets, les plantes bougent selon les saisons, la lumière, selon mes envies ou besoins de mouvement. Les objets n’ont pas une place déterminés…à vie, ils peuvent voyager d’une pièce à l’autre, disparaître quelques mois, des années et réapparaître…quel bonheur!

Rien de plus triste pour moi que de voir des lieux « de vie » impeccablement rangés, sans aucun désordre, comme figés, des appartements ressemblants à des plaquette d’agences immobilières, des maisons « musées » sans fantaisie aucune ou chaque chose à UNE place bien déterminée sans pouvoir l’en déplacer (si, si j’en connais) C’est de l’ ORDRE…afin de respecter LA photo, l’idée que l’on se fait (que l’on DOIT se faire) d’une maison moderne!

Pour ma part je suis persuadée que le désordre permet d’être, pour certains plus créatif…sortes de chaos d’où émergent des idées! Mais je ne peux qu’admettre que moi, comme vous sans doute qui me lisait, conservons trop de choses inutiles (quoique que:-):-) ça peut toujours servir!!!)

Parfois, il n’ai pas simple, voir imprudent, d’occuper tout l’espace sans mettre en péril la vie en communauté! Si chacun s’étale, embarrasse le lieu de vie, il deviendra vite impossible de bouger, de vivre normalement.

Certaines personnes sont mal à l’aise de se retrouver ainsi entouré de « bazar »! Mais, j’ai connu aussi des personnes (2 hommes, d’age et de conditions sociales très différentes qui ne pouvaient simplement pas ranger, ni trier, ni jeter! Paniqué à l’idée de se séparer d’un bocal ou d’une vieille à chaussures vide, de plusieurs transistors qui ne fonctionnaient plus, au fond du garage, enfoui sous des tonnes de trucs cassés et même dans leur conditionnement d’origine! Et qui, rien qu’ à l’idée de donner de vieux bouquins tout fripés, jaunis, sales, partiellement grignotés par de charmantes souris,ou envisager donner ou jeter un vêtement inutilisable pour eux (troués, tachés, ou assurément devenus bien trop petits…) rendaient ronchons voir très désagréables lorsque j’évoquais du bout des lèvres, la direction de la poubelle!

Chacun son T O C!

Kokedama , plante entourée de mousse sur un cosse de bois comme support
Kokedama, simplement beau !

Moi ce sont les »récoltes » en provenance de la nature destinées à faire des collages, des structures, des contenants différents en entier ou en morceaux que je « collectionne et finissent à faire « un peu de fouillis : branches tordues, pommes de pins de différentes formes ou tailles, les écorces de bouleau, pin et platane, les papiers récupérés avec des impressions ou des matières intéressantes, ceux de soie que j’achetais dans toutes les teintes possibles pour les assortir à mes fleurs, mes compositions, mes décorations de toutes sortes! Sans parler des cosses de légumineuses de modèles contrastées, incurvées ou plates, géantes ou naines…ou les cailloux et galets de toutes tailles!

Voilà vous connaissez , désormais une de mes « failles » qui enrichie en permanence mon lieu de travail mais aussi ma maison!

Ma grand mère me disait que son grand père était déjà un grand « récolteurs » de collections inutiles! Il avait pris comme habitude de ranger soigneusement ses boites, les plus petites dans les moyennes et ensuite ces dernières dans de plus importantes et,il écrivait soigneusement dessus la plus grosse: « Petites boîtes ne pouvant servie …à rien!

Belle journée à vous qui avait mis, pour un temps, de coté votre activité (peut être de rangement) pour me lire! A bientôt




Publicités
Bannière roses et sécateur


2 Commentaires

Fleuriste freelance

Fleuriste freelance…

(DR)

Mais au fait que veut dire freelance ?

Employé surtout de l’autre côté de l’Atlantique, le terme « freelance » désigne le travail en tant qu’indépendant ou autonome. Le freelance a la particularité d’être à la fois un entrepreneur et son propre employé.

Sur le plan juridique, le freelance est une entreprise à part entière. Il s’agit souvent d’une entreprise individuelle ou d’une société de type EURL

Pour moi c’est devenu un choix d’exercer ainsi mon métier de fleuriste!

Une nouvelle façon d’être fleuriste!

Avec ses avantages…mais ses inconvénients!

Pour ne plus avoir à « gérer »  un stock couteux, une boutique qui m’imposait des plages horaires de plus en plus amples, sans pouvoir assouvir mes autres passions: pratiquer du sport,  suivre des stages formateurs : d’art floral, de théâtre, d’arts plastique…Sources de créativité!!!

Donc

Petit coin tranquille

 

 Je travaille au domicile de mon client (afin d’être au cœur de son évènement) ou chez un collègue, comme sous traitant, pour renforcer son équipe ( lors d’un évènement important qu’il ne pourrait assurer seul!) ou le remplacer, lui ou un membre de son personnel durant une absence:  vacances, congés de maternité…

Je n’exerce donc plus dans MA boutique, mais tel un pigeon voyageur, je propose désormais mes compétences, mes différents savoir- faire à ceux qui font appel à moi, à Biarritz…. ou ailleurs!

Parfois, certains évènements nécessitent un lieu pour stocker un jour ou deux des marchandises, pour préparer les différentes décorations florales pour un mariage par exemple!

                                    Vases alignés d’Hortensia blancs

Une idée à ainsi traversé mon esprit… en pleine ébullition et créativité! Lire la suite

Chet baker


Chet Baker

CHET BAKER

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de #Jazz et plus particulièrement de Chesney Henry Baker dit: #Chet Baker(1929/1988)

63e2805af47050df11261824ae8ddef2

Un… LE, trompettiste blanc !

Un musicien de jazz blanc? C’était déjà unique ou presque dans un monde ou LA norme était d’être né noir mais lorsqu’on jouait du Jazz aux États Unis dans les années 60, il était quasiment le seul ! Lire la suite


4 Commentaires

Aléatoires… Envoutement coloré!

Aléatoires.

Tel est le nom de l‘exposition!

Mais envoutement, le mot n’est ps trop fort pour tenter de vous exprimer le plaisir que j’ai ressenti à visiter à la crypte de l’église Ste Eugénie #Biarritz l’#exposition de Charles BILAS (du 5 au 28 mars 2016)

1457196370980

Quel plaisir aussi de converser avec cet homme souriant, modeste et charmant. D’une élégance un peu désuète  avec son nœud papillon vert si distingué! Après des études en architecture, dont il obtiendra le fameux DPLG, il se passionne vers la trentaine à l’Art, délaissant peu à peu son ancien métier.  Luttant contre sa première formation il tente comme il le dit lui-même de « restituer le geste de la main de l’Homme » à travers son art.

En arrivant samedi vers 16h, il parlait avec d’autres personnes, j’ai donc attendu mon tour en parcourant l’exposition de tableaux pour le rencontrer. Ainsi j’avais matière pour lui exprimer mon admiration et le plaisir que j’avais eu à regarder, de près, de très près parfois et aussi de loin… L’exposition retrace les 30  dernières années de recherches, d’essais au moyen de différentes techniques, médiums, supports…qu’il a utilisés dans son œuvre.

Il nomme ses premiers travaux avec poésie: « Oiseaux « 

Oiseaux

Au départ, le collage est presque grossier, sur papier brut dont il recouvre partiellement la surface t de peinture à l’huile, médium qu’il quittera vite pour des questions techniques; séchage trop lent pour lui, il lui préfère l’immédiateté de l’encre de chine pour pouvoir faire des superpositions, des collages.

Puis il crée sur différents supports, toujours sur des laies de #papier « pauvres » de récupération : papier journal, papier d’emballage... dont il conserve les quelques traces (écriture, déchirures) du vécu de sa surface…Impressions antérieures, qu’il froisse, maltraite le plus souvent pour leur donner une âme.

Différentes expériences, époques se succèdent. Lire la suite

Land'art mandala jaune


8 Commentaires

Traces éphémères

Les traces éphémères d’ Andy #GOLDSWORTHY 

La #nature au service de l’#art…A moins que ce ne soit le contraire!

Ceux qui suivent mon blog savent que je suis proche de la nature : plage, campagne, forêt…tous les biotopes m’intéressent.  Tous les lieux si petits soient -ils me permettent d’observer la vie sous différentes formes.

Les insectes, les oiseaux ne sont pas éloignés de nous il suffit de lever la tête un instant, d’ouvrir grands ses oreilles, ses yeux, il faut savoir prendre le temps pour profiter de ce que la nature nous offre tout près!

Dialoguer avec la nature, créer une œuvre  « Land ‘Art » est une occupation que l’on peut pratiquer un peu partout, en ville comme dans les champs, au bord d’une rivière, dans le jardin public de son quartier,  sur la plage , en vacances … Seul impératif il faut savoir observer et oser se lancer!

 Andy GOLDSWORTHY  est un #artiste naturaliste, spécialiste de Land ‘art.

Je souhaite vous le présenter, ainsi qu’une partie de ses œuvres.

ag_03576 Lire la suite

à l' atelier du Luthier


Secrets d’#atelier…le luthier

Visite guidée d’un #ateliers d’artisans.

J’ai visité celui d’un #artisan #luthier du #Pays Basque: Guillaume PLANCHE

Atelier de Lutherie à Bayonne   atelier de Lutherie

Ce jeune artisan, sympathique et talentueux vous accueille dans son atelier de la rue de Coursic à #Bayonne depuis près de 6 ans prenant la suite d’un autre #luthier.

Passionné, après 5 années de formation intense dans les Vosges, région connue pour la qualité de ses luthiers depuis le XVIIe siècle à  L’Ecole nationale de lutherie de Mirecourt,  l’oreille indispensablement juste, Lire la suite


#Peio Serbielle un #artiste basque, une voix qui me parle!

 Peio SERBIELLE  un nom qui me parle, un regard qui me touche une voie qui m’émeut !

Peio SERBIELLE

Je ne parle pas, ni ne comprends le basque, hélas(certains me l’ont reproché) mais mon appartenance à ce pays est comme lui (qui apprit la langue basque à 18 ans!)est pourtant viscérale!

Cet #artiste, cette voix me touche profondément, des frissons en pagaille, oui depuis que je l’ai entendu dans le début des années 90, il enregistrait alors chez AGORILA! Avec ce titre   et celui -là, que j’ai retrouvé sur You tube:)

maisons basque Lire la suite