L'Atelier de Biarritz

Véronique, Créatrice d'émotions florales. Fleuriste freelance pour "LES FLEURS BUISSONNIERES"


Poster un commentaire

Un art très nature… le « Land’ art » (1) Floral, minéral, sculptural, poétique…il est tout à la fois!

Instllation de galets en courbe sur plage land'art

Le Land’ art …L’art de faire de l’art avec ce que nous offre « Mère Nature ».

Loin du bruit, dans la forêt, dans la campagne, au milieu d’un jardin public, mais aussi dans un petit square ou au fond de votre jardin, si petit soit-il, il y a partout des petites merveilles à observer, à qui sait ouvrir les yeux en y regardant de plus près, entre les brins d’herbes, les feuilles tombées à terre, les petits cailloux. La poésie est parfois là ou on l’attends pas!

Avez vous déjà constaté comme tout nous semble identique et comme tout est différent. Si l’on pose l’un à coté de l’autre des pétales d’une même espèce florale, des feuilles tombées à terre autour d’un arbre et même les petits cailloux. Par leur taille, leur couleur, leur matière parfois, leur poids visuel selon leur teinte, leur aspect, leur toucher, leur brillance…Bref, rien n’est pareil à son « jumeau ». Tout comme les êtres vivants, il y a toujours des points qui différent, car SEULS, les éléments, les objets construits par et pour l’homme sont, peuvent être réellement IDENTIQUES, car la machine est programmé par l’homme pour cela! C’est lui qui la crée!

Le Land’ art, « l’Art Naturel » par excellence. Créer, « faire de l’art » à partir de rien…ou presque!

Tout oublier, les sens en éveils, se laisser porter par eux.

Pour « faire » du land’ art il faut tout d’abord commencer par se poser, prendre le temps de l’observation . Regarder de plus près encore. Puis laisser parler ses émotions, tout comme le jeune enfant qui « joue » je pourrais dire, qui « travaille » tant c’est important d’être en capacité de pouvoir observer le vivant autour de soi…son environnement! LUI il sait! Il sait que pour apprendre, pour grandir, pour s’enrichir il faut d’abord écouter, regarder, et encore regarder avant de faire, de construire!

Puis vient la phase ou l’imaginaire se réactive. Après avoir ouvert les yeux sur toutes les petites merveilles : graines, feuilles, baies, fleurs, cailloux, écorces, mousse, lichen, terre, grain de sable de grosseurs différentes, de couleurs variées, plus que l’on ne pensait, on peut enfin débuter sa cueillette. Comparer et récolter ce qui nous semble intéressant …et surtout pas plus, juste ce qu’il nous faut!

Glaner est une activité que j’apprécie infiniment et que je pratique depuis toujours. Un inconvénient pour qui vit en ville et n’a pas de garage:-) De tout temps comme Monsieur Jourdain et sa prose, j’ai fait de « l’art » sans le savoir. Toujours les yeux ouverts sur ce qui m’entourait. Même en ville il pousse des brins d’herbes qui ont leur particularité. Des fleurs de couleurs, de formes parfois dignes d’être admirées de plus près.

Phase créative

Donc nous voilà avec des richesses pleins notre panier d’osier, notre cagette (récupérée)ou notre sac à dos… Il s’agit maintenant de trouver un endroit ou faire naître, notre création.

Naturellement, nous allons vers le sol, comme le petit enfant qui s’assoit en tailleur (et sans douleur!) en regroupant des choses, des objets parfois hétéroclites autour de lui…pour jouer, s’inventer une maison avec un draps, une chaise renversée.

Nous, qui sommes « plus grands », l’éducation est passée par là, nous a formaté sur ce qui est beau ou pas, donc nous tenterons sans aucun doute de « faire de l’art », de créer un dessin, une forme, un panneau, une sculpture, un assemblage le plus « beau » possible. Soit. Au sol, le plus souvent. Mais pourquoi ne pas imaginer d’habiller le creux d’un arbre? D’empiler des pierres, des écorces harmonieusement? De fabriquer, d’accrocher une forme géométrique poétique, telle la toile d’une araignée entre 2 branches, comme une dentelle de feuillage, de branches, de lianes peut être, de fleurs pourquoi pas? Contrairement à l‘art floral qui utilise essentiellement des végétaux de production, hélas, le Land’ art est à l’opposé! Pas d’achat de fleurs, de plantes, de feuillages, de poteries, de vases, pas de sécateur (en principe) juste besoin de ses mains et de laisser parler ses émotions.

Prendre du recul!

Notre ouvrage est maintenant terminé. Seuls les animaux de la forêt, les insectes, les oiseaux… vont désormais en profiter, car c’est là parfois un crève -cœur, il nous faut abandonner notre œuvre aux éléments. Le Land’ art est un art essentiellement « Ephémère », un peu comme une performance. La durée de vie de notre chef d’œuvre s’étale plus ou moins dans le temps selon les éléments qui le compose et le lieu ou il à poussé. Et c’est la ce qui caractérise particulièrement cet art, il ne peut s’acheter (ou presque!) Les plus authentiques ne sont construits que pour quelques heures, quelques jours parfois, une saison au mieux! Alors ne pas oublier d’immortaliser notre sujet sous tous les angles, de lui tirer le portrait. Le photographier.

De grands artistes trop souvent méconnus.

Les plus grands maîtres du Land’ art, comme Andy Goldsworthy ou Jim Denevan par exemple, réfléchissent, eux, longtemps à l’avance, perfectionnent sans cesse leur art pour finaliser en quelques heures leurs œuvres, pour monter, dessiner, sculpter, assembler des chef d’œuvres, qu’ils savent être non pérennes, possiblement détruits en quelques minutes ou quelques heures à peine…presque toujours éphémères!

Les travaux d‘Andy Goldsworthy s’intègrent dans tous les biotopes: aquatique, forêt, campagne, et même sur de sols gelées. Dans l‘eau, il assemble des branchages, construit des modules géométriques pour donner l’illusion d’une seconde forme grâce à son reflet . Dans les près, les campagnes il empile d’énormes quantités de pierre, de bois, savamment emboitées en une forme très pure, très lisse … l’Oeuf!

Jim Denevan(ou encore Sam Doulgados sur la Côte Basque, vu sur les plages de #Biarritz) trace infatigablement, avec une infinie patience, mais sans espoir de possession, des cercles, des lignes, des dessins savamment calculés sur les plages de sables fin, que le mer efface inexorablement la marée suivante!

Je crois que vous aurez compris que le Land’ art est une forme d’art qui me plait!

Vous souhaitez en savoir davantage, vous y essayer peut être, vous aussi? N’hésitez pas à laisser un commentaire, vos coordonnées ou me contacter si vous avez des questions, des suggestions à latelierdebiarritz@gmail.com ou lesfleursbuissonnieres@gmail.com. Artisan #Fleuriste_freelance, j’organise dans différents lieux, pour des petits groupes (de préférence) des découvertes en famille ou entre amis, pour petits et grands, de cet ART, si proche de la nature! A bientôt Véronique

Land’art de sable
Publicités


1 commentaire

Un collier floral de fleuriste… à croquer!

Un collier floral, pour relever un défi entre fleuristes et faire la fête.

Mais oui les#fleuristes s’amusent, aussi. J’ai la chance d’appartenir à plusieurs groupes de #professionnels de la #fleur avec lesquels je m’entraîne depuis peu, pour continuer à progresser, me former et parfois jouer! Fleuristes en boutique ou comme moi freelance nous jouons à nous lancer des défis, ce mois ci du simple popcorn et réaliser un travail, une #composition_florale, un #bouquet…Bref parvenir à intégrer le matériaux imposé!

Un sacré challenge face à certains fleuristes de hauts niveaux que de réaliser quelque chose d’original mais beau! J’ai relevé le défi de mars, donc en créant un collier à croquer pour aller faire la #fête. Oui pour aller fêter mon anniversaire, j’ai mis ce #collier rigolo qui en à séduit plus d’un! Certains ne me croyant pas avant d’avoir mis leur nez dessus (l’odeur est vraiment très connotée salle obscure) ou touché cette matière si drôle, ni molle, ni dure, légère comme une plume, délicatement colorée aussi. Pour corser la supercherie, je lui avait intégré de petits morceaux de laines et des feuillages permanents (que je fabrique moi même) . En touche finale j’avais fabriqué un cabochon en pétales de #roses (fraîches) et déposé une perle plate en son centre.

Collier pop corn sur buste

Tout en m’émerveillant encore et toujours des superbes travaux des « grands, des géants internationaux du monde floral et à leur contact, en étudiant leurs vidéos, leurs photos…j’apprends beaucoup, ce qui stimule encore davantage ma créativité. Naturellement ces groupes ne sont pas seulement constitués des MOF (Meilleur Ouvrier de France), mais aussi de passionnés du partage, de passation de savoir faire. Merci infiniment à Filip Fouché Maitre #artisan Floral et formateur bienveillant et à Johanne Martel Aifd Cafa auprès desquels j’ai appris dans ces 3 derniers mois plus que dans les 10 dernières années! Tous deux, l’un en France, la seconde au Canada font que la formation permettent d’avancer dans « notre » métier d’artisan fleuriste, loin de ces grosses machines et enseignes à bas prix qui ne proposent que des travaux formatés, sans place pour la #création. Il y a aussi des fleuristes plus modestes comme moi qui partageons, nos savoir faire, nos expériences, nos trucs bref des groupes ou la compétition, la jalousie ne sont pas présente.

Collier popcorn sans feuillage
Première version sans feuillage

Notre métier, qui fait rêver de nombreuses personnes ignorantes de nos contraintes quotidiennes, ne voyant que les faces ludiques, parfumées, colorées de notre profession, demande du temps, une condition physique sans faille, solide, une multitude de compétences aussi . Derrière le miroir de la jolie vitrine ou se pavanent des bouquets et des compositions florales.…Il y a aussi le froid, l’humidité, des postures inconfortables, les mains dans la terre et on l’oublie souvent des odeurs pas toujours de roses présentes dans chacune de nos boutiques et ateliers.

Mais aussi que de récompenses aussi de voir les yeux briller devant nos travaux. Du jeune enfant qui vient pour offrir un modeste bouquet à sa maman aux jeunes époux qui prépare leur mariage…Là nous pouvons être fière de faire un métier merveilleux!

collier en popcorn détail

Alors…soyons fou , trouvez nous des défis à relever, des commandes originales à satisfaire…Nous adorons cela! Merci d’avance.

N’hésitez pas à commentez. Vous pouvez aussi répondre à mes questionnaires sous le menu « Ateliers /cours d’art floral » afin que je puisse encore mieux connaître vos envies, vos goûts…et mieux vous fleurir. Ou simplement m’écrire dans le menu contact. A bientôt Véronique


A la découverte de l’Art des XX et XXI siècle(2)

Dans cette seconde partie je vais aborder 2 gestes de création proposés par le Centre Pompidou pour nous faire comprendre les Arts contemporain et moderne des XX et XXI ème siècle. J’aurais pu les qualifier  « de processus inverses » aux 2 premiers étudiés : Réduire (à Reproduire) et Détruire (à Assembler) mais ils ont aussi leur place à part entière dans le processus de création!

Troisième geste: RÉDUIRE

 

Diminuer le nombre d’objets, leur taille aussi. Simplifier c’est parfois ranger en pile, en colonne,  afin d’en réduire apparemment leur volume dans l’espace. Réduire ce peut être aussi se restreindre ,se contraindre d’utiliser un seul ou 2 paramètres…Voir presque rien, un trait, une seule couleur …ou aucune : monochrome, achrome!

Bref ramener à l’essentiel… Rien de trop!!!  « Less is more » comme l’a écrit le grand architecte et designer américain: Mies van der Rohe!

Cette petite phrase résume à la perfection ce geste et peut s’appliquer tant aux arts plastiques qu’à l’architecture, au design et même à la musique !

Lire la suite

BO artdeco


1 commentaire

Alexander #Calder… créateur aussi de #bijoux !

Peu d’entre nous se souviennent encore de ce grand #sculpteur qu’était  Alexander #CALDER.

Ci dessous (à droite) son autoportrait en fil de fer, son matériau favoris!

autoportrait de calder

Autoportrait

sculture

Sculptures géantes

2-Calder-maq.-portraitRED

Monsieur CALDER

Et pourtant Calder fut un artiste très innovant, qui nous a laissé des œuvres importantes tant en quantité qu’en qualité ! Certains se rappelleront sans doute ses célèbres #mobiles , aériens aux  formes géométriques colorées, ses poissons volants, ses animaux de toutes sortes mais toujours en fil de fer

calder mobile poisson 1947

Lire la suite


L’atelier de Biarritz reste ouvert…même la nuit!

Noël c’est pour les enfants…OUI, mais pas seulement!  N’oublions pas les mamans!

Ce sont elles qui ont préparées avec soin tout ces beaux cadeaux afin que personne ne soit oublié, pour que chacun est un joli paquet sous le sapin, ont – elles pensées…. à elles, aussi?

Auront elles la joie de trouver un petit présent déniché avec soin, juste pour elle par leur amoureux

ou préparés tendrement par le petit dernier?

Bien sur il est un peu  tard pour courir partout, à la dernière minute!

  A #Biarritz, mon #atelier de créations reste ouvert, même la nuit! 

   collier laine blanche et motif s busteFaites votre choix, passez votre commande et je me charge du reste!!

Alors même si le paquet n’arrive pas à temps la poste pour prendre sa place sous le sapin, visitez ma boutique, bien au chaud dans votre fauteuil, vous y découvrirez des #colliers, des broches, des boucles d’oreilles, des bagues amusantes et toutes sortes de #bijoux, même pour enfants , vite une petite visite par ici

broche laine perlée carréBO  OP grosse perle et fil anisbague fleur ff argenté

Bien sur le cadeau ne sera pas sous le sapin… mais il sera là pour fêter le nouvel an, c’est promis!

(Toutes mes créations sont protégées par un dépôt de copyright n°00048492)


Les Bijoux d’Angèle-Créations, sont de retour à #Biarritz

#Noel approche, alors il me fallait réveiller « Angèle-Créations » et ré-ouvrir ma petite boutique virtuelle 

Vous pourrez y trouver quelques une de mes #créations,

  18145_1359158341023_4376860_n

Comme ce pendentif bleu turquoises, vendu à Noël)

Ou encore ces pendentifs aux perles de cristal ( 3 ou 5)

Pendentif Perles de cristal"

Pendentif  de 5 perles de cristal »

Pendentif  trio de perles de cristal

Pendentif trio de perles de cristal

Pendentif trio de cristal

une commande de Noël